Tout savoir (ou presque) sur l'application mobile du CPF et sur le rôle de la CDC

Résumé / intervenants

Lancée le 21 novembre dernier par Muriel Pénicaud, ministre du travail, l'application du CPF est présentée comme l'outil qui transformera le système de la formation professionnelle. Plus d’intermédiaire, plus d'autorisation à demander. Exit les Opca, exit pôle emploi, exit les entreprises !
Chaque individu a un compte personnel de formation. Ceux qui souhaitent se former ou veulent obtenir un titre, diplôme ou certifications pourront le faire en quelques clics !
Alors, l'application va-t-elle booster l'accès à la formation ?
Déjà 400 000 formations sont disponibles.
Plus de 1000 titres, diplômes ou certifications sont accessibles à partir de plusieurs milliers de sessions de formation.
Va-t-on assister à l’émergence de nouveaux marchés de la formation ? Quelle régulation de ce marché qui jusque-là était encadré par les pouvoirs publics, Etat, Régions, Pôle emploi et même les structures paritaires intervenaient largement via les Opca.
Quelle organisation la Caisse des Dépôts et Consignations privilégiera-t-elle ? Les formations certifiantes seront elles toutes recensées par la CDC ? Les différents systèmes d'information seront-ils un jour communicants ?

 1- l'application du CPF et la CDC :

En définitive, le CPF constitue-t-il un service public, comme le dit la ministre ? 

2 - qu'en pensent les organismes de formation ? La monétisation du compte personnel facilitera-t-elle l'usage de la formation ? 

René Bagorski conclura la matinée en mettant en perspective la logique compétences qui se développe dans les entreprises et les évolutions attendues de la généralisation du CPF.

Jean-Philippe Cépède de Centre Inffo
Catherine Carradot – Directrice des partenariats - Direction de la formation professionnelle – DRS
Caroline Piednoire – Chef de projets partenariats - Direction de la formation professionnelle – DRS


Vidéo


Documents utiles

Imprimer