Report du jeudi de l'Afref du 28 janvier 2021

Madame, Monsieur, chers adhérents et chers partenaires,
 
En raison de l'indisponibilité de certains intervenants, liée à la crise sanitaire, nous sommes contraints de reporter en automne 2021 le jeudi 28 janvier 2021, consacré à "L’évolution des stratégies RH et formation des entreprises en matière de développement des compétences de leurs salariés : La formation devient-elle un bien de consommation  pour les entreprises ?"
 
Nous vous prions de bien vouloir nous en excuser. Nous vous tiendrons au courant de la nouvelle date qui sera proposée.
 
Bien cordialement.

René BAGORSKI
Président de l'AFREF

Formation en situation de travail - Apprendre en entreprise

Résumé / Intervenants

En 2017, deux "jeudis de l'AFREF" ont été consacrés de la Formation En Situation de Travail (FEST). Après les éclairages apportés à sa mise en oeuvre, par un OPCA, l'AFDAS, et par un organisme de formation, les Compagnons du Devoir, il s'agira, lors ce troisième "Jeudi" de novembre, d'étendre l'analyse à l'expérimentation de la FEST en entreprise. D'une part, à partir de l'expérience d'une grande entreprise, ENEDIS et d'autre part, à partir du témoignage du réseau des Etablissements et Services d'Aide par le Travail (ESAT) pour les entreprises de type TPE-PME.

Rappelons qu'en 2015, le premier ministre de l’époque lance une expérimentation pour libérer les possibilités de formation en situation de travail dans son plan TPE-PME. La FEST se présente ainsi comme une troisième voie pour d’accès à la formation à côté du stage en présentiel et de la formation distancielle. Une FEST doit relever d’une intention pédagogique, avec un objectif, un itinéraire pédagogique remis à l’apprenant, d’un positionnement en amont et d’une évaluation en aval. Elle doit être mise en oeuvre à travers un encadrement pédagogique et des techniques pédagogiques variées.

Formation personnalisée par excellence, comment la professionnalisation en situation de travail (PST) a-t-elle été mise en oeuvre de façon opérationnelle à ENEDIS ? Quels défis a-t-il fallu relever pour cela ? Quels sont les bénéfices mesurables ? Comment cet apprentissage est-il tracé ?

Comment une démarche de reconnaissance des acquis de l’expérience au sein d’un ESAT permet-elle de créer une dynamique pour les salariés et qui influe sur l'ensemble de l’établissement pour la faire devenir "une organisation apprenante". Cela peut parfois générer des réorganisations de travail au sein des ateliers, voire des recherches d'activités complémentaires favorisant le développement de nouvelles compétences. Elle induit également des rapprochements entre établissements, ainsi que la mutualisation de moyens et de réseaux.

Au final, quelle que soit la taille de l'entreprise, il s’agira d’appréhender comment la FEST peut être une nouvelle opportunité pour les salariés d'acquérir des compétences et de les faire reconnaitre.

Claude VILLEREAU, Délégué général de l’AFREF
Catherine NASSER, Secrétaire de l'AFREF
Francine SURMONT, AFREF et Jean-Michel DUPONT, MEN-DGESCO & AFREF
Présentation d’un état des lieux provisoire de la FEST. Peut-on envisager un cadre institutionnel ? - Par un représentant de la DGEFP
Intervention de l’association "différent et compétent réseau" par Pierrot AMOUREUX, ex Secrétaire général
Pourquoi favoriser la reconnaissance des compétences des travailleurs au sein des Etablissements et Services d'Aide par le Travail (ESAT) ? Comment faire entrer une structure dans une démarche apprenante ? Quelle conséquence sur l’organisation de la structure (au niveau management, social, économique, …)
Intervention d'ENEDIS par Jean-François THIERY
Présentation et état des lieux du projet PST mis en place. Quels freins ? Quels bénéfices ? Quelle analyse ?

Vidéo

 

 

Imprimer