Report du jeudi de l'Afref du 28 janvier 2021

Madame, Monsieur, chers adhérents et chers partenaires,
 
En raison de l'indisponibilité de certains intervenants, liée à la crise sanitaire, nous sommes contraints de reporter en automne 2021 le jeudi 28 janvier 2021, consacré à "L’évolution des stratégies RH et formation des entreprises en matière de développement des compétences de leurs salariés : La formation devient-elle un bien de consommation  pour les entreprises ?"
 
Nous vous prions de bien vouloir nous en excuser. Nous vous tiendrons au courant de la nouvelle date qui sera proposée.
 
Bien cordialement.

René BAGORSKI
Président de l'AFREF

Certification : marché, contrôle, reconnaissance

Résumé / Intervenants

Les partenaires sociaux, en décembre 2013, ont finalisé un accord sur la formation professionnelle en matière de formation et d’accompagnement.
La loi du 5 mars 2014 a mis particulièrement en avant la certification, par exemple en imposant pour le CPF que les formations dispensées conduisent à une certification inscrite sur une liste publiée par le COPANEF. Tout cela dans un contexte appelant à une réduction des parcours de formation.

Elle a également prévu la possibilité de délivrance de blocs de compétences pour les certifications inscrites au RNCP, ainsi que la notion de « socle » qui a donné naissance à la certification CléA.
A travers ce dernier exemple, Laurence MARTIN fera une présentation de l’origine de cette certification, du côté innovant de sa construction et pour répondre à quels besoins.

La mise en avant de la certification a amené les certificateurs à s’emparer de ces nouveaux « objet » bloc de compétences et Cléa. En quoi cela a-t-il fait évoluer les principaux certificateurs, quels types de questionnements cela a-t-il pu poser pour que les certifications répondent mieux à l’adéquation unités certificatives/compétences, en quoi cela a-t-il pu avoir des conséquences sur l’offre de formation ? Le rapport entre la conception plus ou moins proche du travail de ces « objets » certificateurs et les usages possibles ?

Stéphane Balas, Chercheur au Cnam, abordera ces questionnements.
Enfin comment les publics directement visés par ces évolutions, à savoir les salariés et les demandeurs d’emploi, s’emparent de ces nouvelles opportunités, répondent-elles aux besoins de montée en compétences de ces publics ? Les prescripteurs de formation peuvent-ils réellement utiliser les nouveaux dispositifs, quelles évolutions seraient encore nécessaires pour être plus efficient.

Jean-Michel DUPONT, MEN-DGESCO et AFREF
Laurence MARTIN, Réseau des APP
Stéphane BALAS, maître de conférences, équipe " métiers de la formation" CRF/CNAM.
Xavier ROYER, Union des industries textiles et animateur du Comité Observatoires et Certifications
Jean-Pierre THERRY


Vidéo

 

Et aussi

Débat sur la/les certification(s) à l'Afref - Source : Françoise Lemaire / Directrice de projets à Défi-Métiers, Carif-Oref Ile-de-France

Imprimer