Le Conseil en Evolution Professionnelle, nouvelle loi, nouvelles exigences ?

Résumé / intervenants

Quatre ans se sont écoulés depuis la mise en place du CEP (Conseil en Evolution Professionnelle).

Très tôt, les opérateurs désignés pour prendre en charge cette fonction ont encouragé un travail de fond sur la posture professionnelle du conseiller et ont été amenés en fonction de leur public spécifique, à structurer leur offre de services. La nouvelle loi réaffirme le droit individuel à l'orientation professionnelle, enjeu majeur dans une société de la mobilité, mais avec quels moyens et dans quelle nouvelle configuration d'acteurs ?
La question reste posée : celle d'une compétence à un véritable accompagnement d'un projet professionnel où l'individu, mieux informé, se donne les moyens de l'autonomie.
En l'attente des décrets d'application, nous avons choisi de faire parler l'expérience.

Ce jeudi donnera la parole à des acteurs majeurs de la mise en œuvre du CEP :

  • Ceux qui au niveau institutionnel, se sont engagés pour développer de nouvelles compétences, de nouveaux outils, souvent dans une démarche d'échange des pratiques,
  • et, dans un deuxième temps, à des conseillers terrain qui, eux aussi, avec les moyens dont ils disposent, inventent de nouveaux services.
  • résumé d'une étude de Défis métiers sur la demande d'orientation des actifs en emploi par Françoise LEMAIRE, Défi-Métiers
  • Jean-Christophe ULMER , Chef de projet SPRO Ile de France
  • Laurent NAHON , Directeur du Fongecif Ile de France
  • Tatiana Jacenko, APEC
  • Claudine PIERRON. APEC La Défense
  • Séverine FERRAND, AFDAS

 


Vidéo

 


Articles

Le conseil en évolution professionnelle à la croisée des chemins - Estelle Durand, journaliste - Centre Inffo

Retour sur quatre ans de mise en oeuvre du CEP - Défi Métiers

CEP : quel bilan avant la réforme ? - Alternance professionnelle

Imprimer