Imprimer

Jeudi de l'Afref du 23 février 2017 - Apprendre en situation de travail

8h45 - 12h45
Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Amphi STOURDZE - 25, rue de la Montagne Sainte Geneviève - 75005 Paris - Plan d'accès

La DGEFP et le FPSPP ont proposé aux vingt OPCA, en décembre 2015, de mener un projet d’expérimentation de formation en situation de travail (FEST) avec leurs adhérents. Émanant des 18 mesures du plan TPE-PME présenté en juin 2015, ce projet a pour objectif de développer l’accès à la formation « par des méthodes pédagogiques innovantes ». Reprenant à leur compte les conclusions de plusieurs études qui font valoir que la formation, dans ses formes primaires de transmission de savoirs, ne contribue que très partiellement au développement des compétences professionnelles, les législateurs encouragent à questionner la relation entre travail et formation.

L’Afdas s’est ainsi emparé de la question et mène actuellement l’expérimentation auprès de 9 entreprises, de tailles, de régions et de branches différentes (publicité, exploitation cinématographique, audiovisuel, presse et loisirs).

Lors de cette matinée, l’équipe qui coordonne ce projet vous propose de découvrir :

  • le cadre du projet initié par la DGEFP, le FPSPP et coordonné par l’ANACT,
  • l’ingénierie de formation FEST mise en place par l’Afdas et son retour d’expérience à mi-parcours,
  • les témoignages d’un représentant d’une des entreprises qui mène actuellement cette expérimentation et du consultant qui accompagne l’Afdas sur l’ingénierie pédagogique,
  • une table ronde pour échanger sur ce que la FEST questionne de l’organisation du travail au sein des entreprises en 2017.

 

Timing de la matinée

8h45 - Accueil des participants par Claude VILLEREAU, Délégué général de l’AFREF
9h00 - Présentation du thème et animation de la matinée par René BAGORSKI, Président de l'AFREF

9h10 - 1ère partie : Comment mettre en oeuvre une FEST ? - Présentation de l’expérimentation Afdas par Arnaud NICOLINI et Leïla ROZE DES ORDONS

  • Quelle ingénierie de formation ?
  • Quel financement ?
  • Quel cadre juridique ? niveau formalisation PPIF
  • Parti pris de l’Afdas : ne pas toucher à la boîte noire

Témoignages de différents acteurs :

  • Henri OCCRE, C-Campus : témoignage sur la formation des Référents FEST et début de mise enperspective et typologie des "Référents"
  • Un représentant d'une entreprise impliquée dans l'expérience

 

10h-30 PAUSE


10h45 - 2ème partie : TABLE RONDE - Ce que la FEST révèle et interroge sur l’organisation du travail ?

Intervenants : Arnaud NICOLINI, Henri OCCRE, Leïla ROZE DES ORDONS et des représentants d'entreprises

  • Le cadre juridique : comment la DGEFP fait évoluer la notion d’éligibilité de l’action de formation etreconnaît la dimension d’accompagnement comme médiateur d’apprentissage / acquisition de compétences.
  • Financement : comment les OPCA doivent financer et donc savoir gérer le parcours et la formation, non plus en termes de nombre d’heures mais en forfait estimé (FOAD) ?OPCA : les outils de gestion permettent-ils de prendre en charge les parcours multimodaux et l’aspect forfaitaire ?
  • Organisation de l’entreprise : ce que révèle la FEST : très faible niveau de formalisation des processus et des référentiels de compétences et d’activités dans l’entreprise.Retour sur la professionnalisation des "Référents" et les premiers constats des effets produits sur les organisations.

11h30 Echanges avec la salle
12h30 Synthèse et conclusion par Bernard LIETARD, Professeur émérite CNAM