Programmation des "jeudis de l'Afref" 2018

« Echappées belles dans les espaces de la formation »

L’AFREF milite pour que le système de formation français soit pensé et organisé en priorité, en vue de l’autonomie et de l’émancipation des personnes aux plans professionnel et personnel. En d’autres termes, pour que les différentes modalités d’apprentissages tout au long de la vie, soient accessibles à tous pour le développement personnel, l’inclusion sociale et le développement de compétences professionnelles. Les matinées de l’AFREF sont des lieux de réflexion, d’échanges, et de débats où se rencontrent experts, professionnels du secteur de la formation, représentants d’entreprise, étudiants… Et, où il s'agit de mieux comprendre le contexte de la formation en s’appropriant les évolutions du système tant aux niveaux législatif et technologique que pédagogique; mais toujours avec un même objectif, "donner du sens à la formation".

Le programme 2018 est constituée "d'échappée belles" dans différents espaces. Nous avons voulu questionner plusieurs fois un thème à travers des clés d’entrées différentes. Ainsi, "l’espace apprentissage" nous amènera à réfléchir sur l’impact des innovations pédagogiques sur le métier de formateur, sur l'approche par les compétences dans les écoles de la deuxième chance et il nous emportera dans l’univers des neurosciences et de leurs impacts sur la formation. "L’espace juridique" nous aidera à mieux comprendre les évolutions législatives. "L'espace du travail" nous conduira, dans un premier temps, à nous interroger sur impact de l’organisation du travail sur la formation et l’apprentissage et dans un second temps à réfléchir sur la relation entre activités du travail et formation. Enfin, "L’espace sécurisation des parcours" nous permettra, au cours de trois matinées différentes, de mesurer la l'importance des certifications (marché, contrôle, reconnaissance), de porter un regard averti sur les outils à disposition de l’individu (entretien professionnel, CPF, CPA, CEP) et de questionner le métier de conseiller en évolution professionnelle…

La richesse des "Jeudis de l'AFREF 2018 sera, au-delà des thèmes que nous proposons, ce que vous y apporterez.

Chaque "jeudi" se déroulera en matinée de 8h45 à 12h15.

Espace d'apprentissage

Jeudi 18 janvier - Le formateur, une espèce en voie de disparition ?

Dans une floraison de nouveaux outils numériques à disposition d'une société de "l'apprenance", comment le formateur digital, tour à tour architecte pédagogique, tuteur, facilitateur, modérateur... peut- il trouver ses marques ?
Des mutations obligées à une autoformation choisie, quelles nouvelles professionnalités lui sont proposées ou imposées ?
Peut-on apprendre sans formateur ?
Comment dans ce contexte, réinvestir la dimension humaine de la transmission et du partage ?

 

Jeudi 18 octobre - L’approche par compétences dans les écoles de la deuxième chance

L’approche par compétences dans les écoles de la deuxième chance s'inscrit dans un processus global d’émancipation et d’autonomisation du stagiaire. Ce processus s’appuie sur l’apprentissage par l’activité, la mise en évidence systématique des acquis développés tout au long du parcours, la valorisation des réalisations et des compétences démontrées.
L’approche par compétences développée par les écoles de la deuxième chance, se veut centrée sur "l’expérience" des stagiaires. Elle inclut tant les expériences antérieures au parcours E2C que celles propres au parcours E2C dans le cadre des stages ou des activités pédagogiques proposées dans les écoles.

 

Jeudi 22 novembre - Neurosciences et formation des adultes

Les neurosciences, qui combinent les recherches sur le cerveau et les sciences de l'apprentissage, s'invitent dans la formation pour adultes et les travaux sur le sujet se multiplient. Ce "Jeudi de l'AFREF" abordera cette thématique à travers plusieurs niveaux de questionnements. Quelles sont les avancées récentes sur la compréhension du fonctionnement de notre cerveau et des processus cognitifs ? Qu'apportent les neurosciences aux grands principes pédagogiques ? Neuro-éducation, réalité ou illusion ? Comment notre mémoire fonctionne-t-elle ? Les "serious games" améliorent-ils l’apprentissage chez l’adulte ?

Espace juridique

Jeudi 12 avril - "L’esprit des lois" sur la formation professionnelle Quel nouveau visage pour 2018 ?

Depuis la loi Delors de 1971, le système de la FPC avait été pensé autour d’une obligation fiscale afin d’inciter les employeurs à former leurs salariés. Avec la loi du 5 mars 2014 et les réformes sociales qui lui ont succédé, la formation est davantage appréhendée comme un outil de sécurisation du parcours professionnel dont l’individu est désormais le principal acteur : compte personnel de formation intégré dans un compte personnel d’activité, associé à un conseil en évolution professionnelle... Dans un contexte de raréfaction des ressources, d’un chômage endémique intégrant des publics éloignés de l’emploi et d’une nouvelle mutation de notre économie - digitale celle-ci -, la formation est placée au centre des débats des politiques publiques comme enjeu de re-positionnement de notre pays.
La loi attendue courant 2018, sur la réforme de la formation professionnelle continue devrait notamment déboucher sur un nouveau pacte de valorisation des compétences afin de répondre aux besoins des entreprises (en renouant notamment avec des logiques de co-investissement) et favoriser l’autonomisation des actifs, quel que soit leur statut, en leur permettant de faire des choix éclairés et responsables dans leur projet personnel et professionnel.

Espace du travail

Jeudi 22 mars - Impact de l’organisation du travail sur la formation et l’apprentissage

La nouvelle réforme de la formation est le signe de changements profonds dans notre conception de la formation. Cette crise de la formation est l’opportunité de l'émergence d’innovations comme les démarches "apprendre en situation de travail" dont l’AFREF s’est fait l’écho ces dernières années, en présentant des expérimentations dont celle de l’AFORP, en décembre 2016.
Cette réforme préfigure-t-elle une révolution dans le monde de la formation ? Il semble que ces changements profonds questionnent la relation entre le travail et ses modes de reproduction. Les territoires du travail et de la formation et leurs frontières s’en trouvent questionnés : en quoi et à quelle condition le travail peut-il devenir formateur ? Comment la formation peut-elle accompagner cette mutation ? Peut-elle se contenter de développer des compétences techniques ou doit-elle développer des comportements favorisant l’adaptabilité et l’apprentissage ?

 

Jeudi 21 juin - Relation entre activités du travail et formation

S’engager dans un bilan de compétences, faire valider les acquis de son expérience, se former pour acquérir les savoirs d’un métier… Autant d’actions où sont présentes les activités de travail passées, présentes ou futures, d’une personne qui souhaite se préparer à un emploi, développer ses compétences, envisager une évolution professionnelle... À l'heure où la formation est convoquée pour contribuer à la compétitivité des entreprises, où la "Qualité de Vie au Travail" est à l'ordre du jour et qu'une nouvelle loi est en cours de négociation, quelle place doit occuper la connaissance du travail pour les professionnels de la formation professionnelle ?

Espace sécurisation des parcours

Jeudi 15 février - Certification : marché, contrôle, reconnaissance (Il s’agit de la certification des individus et non de celle des organismes)

Les partenaires sociaux, en décembre 2013, ont finalisé un accord sur la formation professionnelle, ils ont créé le CPF. L’ensemble du contenu de cet accord a été intégralement repris dans la loi du 5 mars 2014, renforçant ainsi la place de la certification en matière de formation. En effet il est prévu une obligation de certification pour toutes les formations éligibles au CPF. La loi a également prévu la délivrance de blocs de compétences pour toutes les certifications inscrites au RNCP. Au vu de ces éléments, comment se construisent ces certifications, quel impact sur les dispositifs de formation, quelle reconnaissance proposent-t-elles vis-à-vis de l’entreprise et de la citoyenneté, quelles conséquences sur l’offre certificative et sur l’offre de formation ?

 

Jeudi 24 mai - CPF, CPA, CEP… des droits individuels ?

Une injonction : chaque actif se doit d’être autonome et responsable de son avenir professionnel et, depuis 2 ans, grâce aux outils CPF, CPA, CEP… Mais l’adéquation est loin d’être réalisée. Orientation, accompagnement, certification, marché du travail, offre de formation, financement, interlocuteurs… renvoient à autant de questions d’évolutions et d’adaptations qui restent "à-venir". Tandis que les concernés eux-mêmes, tardent à intégrer ces dispositifs et à s’y impliquer. La matinée permettra d’y voir plus clair sur les enjeux, leurs actualités, leurs perspectives voire l’élaboration de propositions.

 

Jeudi 27 septembre - Conseiller en évolution professionnelle : nouveau métier, nouvelle posture ?

Presque 4 années se sont écoulées depuis la mise en place du Conseil en Évolution Professionnelle. Très tôt, les opérateurs majeurs désignés pour prendre en charge cette fonction ont encouragé un travail de fond sur la posture professionnelle du conseiller. Aujourd'hui, la question reste posée : comment passer d'une posture trop souvent prescriptive à une relation d'aide authentique ? Quels leviers mobiliser pour développer l'autonomie de l'usager à s'engager et conduire son projet professionnel ? Comment faire du CEP un accompagnement "apprenant" dans la trajectoire de l'individu ?

ImprimerE-mail